Questions existentielles

Mes astuces pour ne pas donner libre cours à ses idées

27 juillet 2016

Le titre peut prêter à confusion, tant on nous dit qu’il faut laisser notre imagination s’exprimer. Mais si vous débordez trop souvent d’idées, comme moi, il devient difficile de les canaliser. On peut vite perdre pied et avoir un mal de tête pas possible.
C’est ce qui m’arrive fréquemment, depuis quelques mois surtout. Il y a certes un côté positif: j’ai découvert que j’étais créative. C’est bien chouette comme trait de personnalité, mais le plus souvent je ne sais pas quoi faire de toutes ces idées qui m’envahissent à n’importe quel moment. Il m’est alors parfois impossible de me concentrer sur le travail que j’effectue à l’instant T. Et c’est comme ça que je suis le plus souvent à la bourre.
Je ne suis pas la seule à subir les caprices de mon cerveau, dites-moi? (rassurez-moi)

Je ne parle pas d’idées révolutionnaires, mais plutôt de projets à plus ou moins longs termes, de tâches à réaliser, d’articles à écrire, d’articles à lire ou à réaliser, par exemples, etc. En effet, le terme d’idées est bien large (« toute élaboration de l’esprit », selon Larousse).
Ça fourmille là-haut mais pas forcément pour mon bien-être. Parfois, je me dis qu’on est plusieurs dans ma tête.

Alors je suis constamment à la recherche d’astuces pour organiser mon esprit, m’organiser au quotidien. Ainsi, je vous partage aujourd’hui certaines astuces qui fonctionnent pour moi, en espérant que cela puisse aider quelques uns d’entre vous, tant dans votre vie personnelle que professionnelle.

Noter
Bien sûr, n’hésitez pas à noter toutes les idées ou tâches qui vous passent par la tête. Que ce soit dans des carnets, par catégories, sur une application ou sur Trello. Trouvez l’outil qui vous convient, et qui permettra de vous organiser. Le but est de noter toutes ses idées, pour y revenir plus tard.

Ne pas s’éparpiller
Quand vous faites une recherche sur internet (pour exemple, qui m’est bien familier), quand vous lisez des articles, il y a bien souvent cet « effet domino »: un lien renvoie vers un autre article qui a lien qui renvoie vers un autre article, qui… Et bien vite, 15 onglets sont ouverts sur votre navigateur. Si vous vous entêtez à tous les lire, 20h est vite arrivée, et vous n’avez toujours pas déniché la réponse recherchée. Un conseil tout simple: gardez ces articles pour plus tard, enregistrez-les dans vos favoris, ou dans Trello.

Faire des pauses
Quand vous travaillez ou faites une activité qui mobilise votre tête, que cela soit chez vous ou au bureau, essayez de faire des pauses toutes les 50 minutes. Laissez respirer votre esprit.
D’autant plus que j’ai lu qu’il n’était pas bon pour le fessier de rester assis plus de 40 minutes… La bonne excuse pour bouger.

S’aérer l’esprit
Quand j’en ressens le besoin, ou quand j’ai un mal de crâne, je mets mon cerveau sur pause. Je sors, je m’aère l’esprit, je vais courir, je danse comme une demeurée, je fais du coloriage, ou même je repasse! Bref, trouvez une activité qui vous permet de vider votre esprit, de vous recentrer sur vous même.

En test
En parlant de se recentrer sur soi-même, j’essaye depuis quelques temps de me mettre à la méditation. D’ailleurs, si cela vous tente, je vous conseille le site Petit Bambou, qui permet d’acquérir de bonnes bases.
Je ne suis pas encore convaincue des bienfaits de cette pratique, tout simplement parce que je ne les ressens pas encore. Et sûrement, parce que je ne suis pas assez régulière…

Je dois dire que ces astuces sont en constante évolution. Donc je suis preneuse de tout conseil que vous avez pu mettre en application afin de ne pas vous laisser envahir par vos pensées! 

 Si seulement j'avais autant de temps que d'idées

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply barbatruc 30 juillet 2016 at 18 h 37 min

    Quand vraiment je veux travailler (je suis etudiante) je vais en bu, voir les autres travailler me met de la pression mentale et me force à bosser, je coupe internet pour pas que mes pensées m entraîne sur internet comme trop souvent, comme toi je fais des pauses chronométrés pour pas que ça dure trop longtemps et ça m aide bien. Merci pour ton article.

    • Reply Apolline 1 août 2016 at 10 h 42 min

      Quand j’étais étudiante, j’allais toujours en BU, ça m’aidait de voir les autres travailler! Je reprends un master 2 à la rentrée, et je risque certainement de fréquenter de nouveau les BU…
      Merci pour ton commentaire :)

    Leave a Reply